Au cours de la dernière année, le CTS a continué de faire des progrès majeurs pour soutenir les jeunes entreprises dans le secteur des technologies médicales et ainsi se positionner au cœur de l’écosystème québécois des sciences de la vie. Depuis deux ans, avec le soutien du conseil d’administration et du directeur général du CTS, Yvan Beaudoin, nous avons pu établir une proposition de valeur unique qui comble un véritable manque pour la croissance des entreprises dans ce domaine. En mettant l’accent sur un programme à la carte, adapté aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs équipes fondatrices, le CTS a pu offrir un soutien financier sur mesure et un programme d’accompagnement structuré. Ces deux éléments permettent aux entreprises d’établir leurs stratégies de pénétration de marché et de se concentrer sur les éléments déterminants pour la croissance des ventes. C’est ainsi qu’elles sont en mesure de franchir une nouvelle étape avec un niveau de ventes suffisant pour devenir autofinancées, ou augmenter leur valeur et devenir attrayantes pour les investisseurs dans de futurs cycles de financement.

 

Une organisation comme le CTS ne peut exister et réussir sans l’aide de partenaires importants. Il s’agit notamment de notre partenaire financier, Desjardins Capital de risque, qui a connu le CTS depuis ses débuts et qui continue de croire au fort potentiel de l’industrie des technologies médicales au Québec. Leur soutien continu démontre la vision de Desjardins et témoigne de leur conviction de la nécessité d’un écosystème entrepreneurial fort et de l’impact qu’une industrie dynamique des technologies médicales peut avoir sur l’économie québécoise. Nos autres partenaires sont également essentiels parce qu’ils apportent leur expertise, leurs pratiques exemplaires et leurs vastes réseaux à nos entreprises. Mes remerciements à Fasken Martineau, CNRC, PWC, Leeroy et Triode pour leur soutien continu.

 

J’aimerais reconnaître aussi le travail soutenu et le dévouement des membres du conseil d’administration qui accordent leur temps et leur énergie à l’appui du CTS et de sa mission. J’aimerais également souhaiter la bienvenue à notre nouvelle membre, Miriam Pozza, dont l’expérience professionnelle sera un atout supplémentaire pour le CTS.

 

L’avenir du Québec dans le domaine des technologies médicales semble très prometteur. La Stratégie québécoise des sciences de la vie « L’innovation vient à la vie » annoncée par le gouvernement du Québec en 2017 répond à des besoins concrets exprimés par nos entrepreneurs. Cette nouvelle politique trace une voie d’avenir en associant les ressources du gouvernement avec le secteur privé et en libérant des ressources et des fonds pour répondre à 4 domaines clés: (1) l’investissement accru dans la recherche et l’innovation, (2) soutenir la création d’entreprises et les aider à soutenir Leur croissance, (3) attirer des investissements privés et (4) donner accès à nos entreprises au réseau de santé et services sociaux du Québec. Au nom de nos entrepreneurs, merci!

 

Le CTS est prêt à continuer de travailler avec tous les paliers de gouvernement et l’ensemble du secteur privé au Québec afin de s’assurer que, ensemble, nous développons et soutenons un secteur dynamique des technologies médicales et des sciences de la vie.

Menu